CERNUNNOS LE MAÎTRE DES ANIMAUX 

LES DRUIDES SAISON 2 ANNEXE 3

Le déchiffrement astronomique et calendaire des symboles entourant le dieu cornu des Celtes.

CHAUDRON DE GUNDESTRUP ET CALENDRIER

Une des plaques du chaudron de Gundestrup nous montre Cernunnos (ou Kernunnos), le dieu aux bois de cerf, entouré d’animaux. Il y en a quatre : du côté gauche, un taureau et un cerf. Du coté droit, en haut un lion et en bas, un loup.

Cernunnos, le Maître des animaux, entouré par un taureau et un cerf d’un côté et de l’autre par un lion et un loup.

Cernunnos, le Maître des animaux, entouré par un taureau et un cerf d’un côté et de l’autre par un lion et un loup. Détail du chaudron de Gundestrup, Ier siècle av. J.-C., Argent doré, © Copenhague, Nationalmuseet.

Quelle est la signification d’un tel ensemble ?

Il y a plusieurs niveaux de lecture. Tout d’abord ces animaux indiquent les points cardinaux. Le Nord, le Sud, l’Est et l’Ouest. Bien évidement suivant d’autres critères que ceux que nous utilisons de nos jours.

Ces animaux sont également des indicateurs temporels qui indiquent les quatre saisons, les quatre fêtes solsticiales et équinoxiales et des moments précis de la journée.

Ce qui signifie que cette plaque du chaudron de Gundestrup est à la fois, une boussole, une montre et un calendrier.

LES POINTS CARDINAUX

LE TAUREAU

Le grand taureau sur la plaque du fond sur le chaudron de Gundestrup symbolise l’ère du Taureau (de 4420 av. J.-C. à 2260 av. J.-C.).

CERNUNNOS. Plaque du fond, représentant la fin de l'ère du Taureau sur le chaudron de Gundestrup, Ier siècle av. J.-C.,

Plaque du fond, représentant la fin de l’ère du Taureau sur le chaudron de Gundestrup, Ier siècle av. J.-C., Argent doré, © Copenhague, Nationalmuseet. Voir à ce sujet : SAISON 1 ÉPISODE 5 Chaudron de Gundestrup et astronomie

Une ère astrologique est la période pendant laquelle le point vernal – c’est-à-dire la position du Soleil sur l’écliptique lors de l’équinoxe de printemps – traverse l’une des douze constellations qui ont donné leur nom aux signes du zodiaque.

Ce qui signifie que le soleil, lorsqu’il se lève à l’Est, apparaît durant l’ère du Taureau dans la constellation du même nom. Le phénomène se reproduit chaque année à l’équinoxe de printemps pendant toute la durée de l’ère, soit 2160 ans. Après ce laps de temps, le soleil se lève au printemps dans une autre constellation. Ce qui entraîne un changement d’ère. Ainsi nous sommes passé de l’ère du Taureau dans celle du Bélier puis, actuellement, dans l’ère des Poissons pour quelques temps encore. Voir à ce sujet : SAISON 1 ANNEXE 10 Les ères astrologiques

CERNUNNOS. En 3340 av. J.-C. le soleil se lève entre les cornes de la constellation du Taureau

En 3340 av. J.-C. le soleil se lève entre les cornes de la constellation du Taureau (Source : Stellarium.org). En -4420 le soleil est au niveau de la corne du bas et en -2260 le soleil touche la corne du haut. C’est durant ce laps de temps que le soleil se lève entre les cornes du Taureau. Ces deux dates correspondent au début de et à la fin de l’ère du Taureau.

Voir également à ce propos : SAISON 1 Épisode 3 Un étrange symbole

C’est pourquoi sur la plaque du dieu cornu le Taureau indique l’Est. Le cerf indique quant à lui la direction opposée, l’Ouest. Le lion le Sud et le loup le Nord.

TAUREAU                                                                         LION

EST                                                                                       SUD

CERF                                                                                  LOUP

OUEST                                                                               NORD

Les deux animaux cornus forment un axe Est-Ouest. Tandis que les prédateurs (lion, loup) constituent ensemble un axe Nord-Sud.

CERNUNNOS. Le taureau et le cerf forment un axe Est-Ouest. Détail du chaudron de Gundestrup

Le taureau et le cerf forment un axe Est-Ouest. Détail du chaudron de Gundestrup, Ier siècle av. J.-C., Argent doré, © Copenhague, Nationalmuseet.

Plusieurs remarques s’imposent à ce stade. Si sur la plaque du fond le taureau est mis en évidence, dans le cas de la plaque du dieu cornu, c’est le cerf qui est mis en avant puisqu’il est beaucoup plus gros que le taureau. C’est l’Ouest qui est important, nous verrons pourquoi un peu plus loin. Deuxième remarques qui saute aux yeux pour nous qui sommes habitués aux cartes modernes. Le lion qui indique le Sud est au dessus du Loup qui indique le Nord.

CERNUNNOS. Le lion et le loup forment l’axe nord-sud. Détail du chaudron de Gundestrup

Le lion et le loup forment l’axe nord-sud. Détail du chaudron de Gundestrup, Ier siècle av. J.-C., Argent doré, © Copenhague, Nationalmuseet.

L’axe Nord-Sud est inversé par rapport à nos critères actuels. Cette étrange façon d’indiquer les points cardinaux est expliqué dans l’article suivant : SAISON 2 ANNEXE 1 Le chaudron de Gundestrup et la course du Soleil

LES QUATRE SAISONS

Les quatre animaux entourant le dieu cornu n’indiquent pas seulement les quatre points cardinaux, mais également les quatre saisons, comme un calendrier. Le taureau représente le printemps, le cerf l’automne, le lion l’été et le loup l’hiver.

TAUREAU                                                                          LION

PRINTEMPS                                                                      ÉTÉ

CERF                                                                                  LOUP

AUTOMNE                                                                      HIVER

À nouveau le cerf est plus grand que le taureau, ce qui signifie que cette plaque met en avant une saison particulière : l’automne. La saison de reproduction et le début du brame du cerf. Les cornes de cerf sur la tête du dieu renforcent cette indication calendaire.

LE CALENDRIER DES DRUIDES

Mais l’on peut encore être plus précis. Ces quatre animaux indiquent également des dates de l’année solaire bien précises. Les quatre fêtes du calendrier solaire des druides.

Une des plaques du chaudron de Gundestrup indique bel et bien que les druides avaient huit fêtes principales durant l’année. Les quatre fêtes solaires (les solstices et les équinoxes) et les quatre fêtes lunaires : Samain, Imbolc, Beltaine et Lugnasad.

La roue du temps comporte huit rayon, un pour chaque fête. Le dieu père remet le calendrier druidique sous forme de roue à son fils. Plaque du chaudron de Gundestrup

La roue du temps comporte huit rayon, un pour chaque fête. Le dieu père remet le calendrier druidique sous forme de roue à son fils. Plaque du chaudron de Gundestrup, Ier siècle av. J.-C., Argent doré, © Copenhague, Nationalmuseet.

LES ÉQUINOXES ET LES SOLSTICES

Les grandes fêtes de l’année solaire sont :  les équinoxes de printemps et d’automne et les solstices d’été et d’hiver.

TAUREAU                                                                                           LION

ÉQUINOXE DE PRINTEMPS                                   SOLSTICE D’ÉTÉ

CERF                                                                                                   LOUP

ÉQUINOXES D’AUTOMNE                                 SOLSTICE D’HIVER

Lors des équinoxes, le jour et la nuit sont de durée égale. Autrement dit un point d’équilibre entre le jour et la nuit. C’est lors de ces dates que commencent le printemps et l’automne. Le solstice d’été correspond au jour le plus long de l’année solaire et indique le début de l’été.  Tandis que le solstices d’hiver correspond à la nuit la plus longue de l’année et indique le début de l’hiver.

LES QUATRE MOMENTS LES PLUS IMPORTANTS DE LA JOURNÉE

Cette plaque extraordinaire n’indique pas seulement les points cardinaux comme une carte, mais indique également les saisons comme un calendrier et mêmes les fêtes principales de l’année solaire. Ce n’est pas tout, cette plaque du chaudron de Gundestrup indique également des moments précis de la journée comme une montre. Le lever du soleil, le zénith lorsque le Soleil est au plus haut, le coucher de soleil et pour finir le milieu de la nuit lorsque le soleil est au plus bas, c’est à dire sous l’horizon.

TAUREAU                                                                                           LION

LEVER DU SOLEIL                                                   MILIEU DU JOUR

CERF                                                                                                   LOUP

COUCHER DU SOLEIL                                       MILIEU DE LA NUIT

Le Soleil effectue pour ainsi dire un parcours sous terre. Ce qui symbolise également le voyage du Soleil lors d’une journée. La naissance du Soleil le matin, son zénith à midi, sa mort au crépuscule, son voyage  aux Enfers dans le monde des défunts durant la nuit puis sa renaissance le lendemain matin. Ce parcours peut être appliqué sur une année entière. Naissance du Soleil au printemps, position la plus haute au solstice d’été, mort à l’automne et voyage au pays des défunts durant l’hiver. C’est le cycle de la nature.  Éveil au printemps, apogée durant l’été, mort en automne et dormition durant l’hiver.

SYMBOLIQUE DES ANIMAUX

Le lion a été de tous temps un symbole solaire et lumineux. Il est le cinquième signe du Zodiaque et occupe le milieu de l’été. Il incarne la royauté, la lumière et la chaleur.

Au contraire, le loup symbolise, les ténèbres et le froid. Il possède un caractère polaire, mais également un aspect chtonien et infernal. Le loup est un dévorateur d’astres, sa gueule représente la nuit, la caverne, les Enfers. La gueule du loup est comme la porte d’entrée de l’autre monde.

Le hurlement du loup gris.

Le hurlement du loup gris. (Wikimedia Commons).

Les bois qui ornent le front du cerf sont considérés comme un symbole de fertilité, de la mort et de la renaissance. C’est en automne que ses bois sont le plus imposant qui font du cerf un animal majestueux, « le roi de la forêt ». Le brame du cerf est une période courte, comprise approximativement entre le 15 septembre et le 15 octobre.

Cerf mâle en rut bramant en forêt de Fontainebleau

Cerf mâle en rut bramant en forêt de Fontainebleau (©Pixabay).

Le taureau est un symbole de puissance, de vitalité et de fécondité. Symbole royal très ancien, en Mésopotamie, les dieux et les rois portent des tiares, sortes de couronnes ornées de cornes de taureau.

Statuette en terre cuite du dieu Enki/Ea sur un trône, une coupe à la main. Période paléo-babylonienne, début du IIe millénaire av. J.-C..

Statuette en terre cuite du dieu Enki/Ea sur un trône, une coupe à la main. Période paléo-babylonienne, début du IIe millénaire av. J.-C.. Musée national d’Irak. (Wikimedia Commons).

CONCLUSION

Cette plaque du dieu donne plusieurs indications, les points cardinaux, les saisons etc. Mais surtout un indicateur temporel, cette scène met en avant la direction de l’Ouest, au coucher du soleil lors de l’équinoxe d’automne.

Le cycle de la perte et de la repousse des bois font que c’est uniquement en automne que le cerf porte des bois avec majesté comme sur le chaudron de Gundestrup. © Copenhague, Nationalmuseet.

Les autres symboles présents sur cette plaque seront expliqués lors des articles à venir.

©JPS2023

[ACCUEIL]

Cernunnos — Wikipédia (wikipedia.org)