SHANE MACGOWAN (1957 – 2023)

Le chanteur emblématique du groupe folk-punk The Pogues est décédé le 30 octobre 2023.

ENFANCE ET JEUNESSE

Shane MacGowan est né en 1957 à Royal Tunbridge Wells dans le Kent (Angleterre) de parents irlandais. Il a d’abord grandi à Tipperary, en Irlande, avant que sa famille ne retourne dans le sud-est de l’Angleterre en 1964 et vive plus tard à Brighton et à Londres, entre autres. Sa mère Thérèse était chanteuse et danseuse et travaillait comme mannequin à Dublin. L’enfance de MacGowan a été influencée par le folk irlandais et la culture irlandaise. En 1971, il fut admis à la prestigieuse Westminster School de Londres, mais fut expulsé dès sa deuxième année pour possession de drogue.

SHANE MACGOWAN.

Shane Mac Gowan. Credit : Andrew Catlin

DÉBUT DE CARRIÈRE

Shane MacGowan est apparu pour la première fois en public lorsque Jane Crockford, la future bassiste du groupe post-punk Mo-dettes, l’a blessé à l’oreille lors d’un concert du groupe punk anglais The Clash en 1976. Une photo de MacGowan couvert de sang a fait la une des médias avec le titre Cannibalism at Clash Gig.

Shane MacGowan blessé, mais content lors d’un concert des Clash.

Shane MacGowan blessé, mais content lors d’un concert des Clash. CLASH BOOK: PRESS

Peu de temps après, MacGowan forme son propre groupe de punk rock, The Nipple Erectors, rebaptisé plus tard The Nips.

SA CARRIÈRE AVEC THE POGUES

Ses origines irlandaises ont beaucoup influencé Shane MacGowan lorsqu’il a fondé les Pogues. Beaucoup de ses chansons traitent du nationalisme irlandais, de l’histoire irlandaise, des expériences des Irlandais à Londres et aux États-Unis.

Entre 1985 et 1987, MacGowan a co-écrit sa chanson la plus connue, Fairytale of New York, qu’il a chantée avec Kirsty MacColl.

Après que les Pogues l’aient expulsé du groupe pour comportement non professionnel, il a formé un nouveau groupe, Shane MacGowan and the Popes.

En 2006, MacGowan était classé 50e sur la liste NME Rock Heroes. Il a collaboré fréquemment avec Pete Doherty, chanteur des Babyshambles ou Johnny Depp, qui a joué dans le clip de That Woman’s Got Me Drinking, et le chanteur de Clash Joe Strummer, décédé en 2002, qualifiant MacGowan de « l’un des meilleurs écrivains du siècle ». Strummer a joué occasionnellement avec MacGowan et The Pogues et a été brièvement le successeur de MacGowan en tant que chanteur après son expulsion du groupe.

Shane MacGowan sur scène.

Shane MacGowan sur scène. © Gie Knaeps / Getty

SUITE DE SA CARRIÈRE

En mars 2010, il a sorti une reprise de la chanson I Put a Spell on You de Screamin’ Jay Hawkins sous le nom de Shane MacGowan and friends pour les victimes du tremblement de terre en Haïti. En plus de MacGowan, le groupe comprenait Nick Cave, Bobby Gillespie (Primal Scream), Glen Matlock (Sex Pistols), Chrissie Hynde (The Pretenders), Mick Jones (The Clash), Johnny Depp et l’ancien bassiste des Pogues, Cait O’Riordan. En novembre 2010, MacGowan forme un nouveau groupe appelé The Shane Gang, avec qui il sort un album intitulé Rakes, Rats, Pricks & Kicks sur Union Square Music en 2011.

En janvier 2018, à l’occasion de son 60e anniversaire, il a reçu un prix pour l’ensemble de sa carrière des mains du président irlandais, Michael D. Higgins, lors d’un concert au National Concert Hall de Dublin. MacGowan était assis sur scène dans un fauteuil roulant aux côtés de musiciens tels que Sinéad O’Connor, Bono et Nick Cave.

ADDICTIONS

Shane MacGowan était connu pour sa consommation de drogue. Sinéad O’Connor l’a dénoncé à la police de Londres en janvier 2000 pour possession de drogue – afin, selon elle, de le dissuader de continuer à consommer de l’héroïne. MacGowan aurait commenté par la suite que cela l’avait effectivement fait arrêter l’héroïne.

Selon le récit de MacGowan, une tante l’a initié à l’alcool et aux cigarettes à condition qu’il n’adore jamais le diable. Dans une interview accordée au Daily Mirror à l’occasion de son 50e anniversaire, il a déclaré qu’il avait commencé à boire à l’âge de quatre ans. Il a essayé le whisky pour la première fois à l’âge de dix ans, et depuis lors, il est devenu un buveur habituel.

Shane MacGowan au Womad festival de Yokohama (Japon) en 1991.

Shane MacGowan au Womad festival de Yokohama (Japon) en 1991.

Shane MacGowan est décédé d’une pneumonie le 30 novembre 2023, à l’âge de 65 ans, après avoir quitté l’hôpital une semaine plus tôt.

DISCOGRAPHIE SÉLECTIVE

Rum Sodomy & the Lash est certainement l’album des Pogues qui m’a le plus marqué et comporte quelques pépites mémorables.

The Sick Bed of Cúchulainn est basé sur la légende irlandaise Serglige Con Chulainn.

The Old Main Drag a été utilisé dans le film My Private Idaho.

I’m a Man You Don’t Meet Every Day est un morceau traditionnel écossais chanté par la bassiste Cait O’Riordan.

A Pair of Brown Eyes utilise la mélodie du traditionnel Wild Mountain Thyme, avec des paroles de MacGowan.

Dirty Old Town a été écrit par le musicien écossais Ewan MacColl, père de Kirsty MacColl, qui a enregistré quelques chansons (par exemple Fairytale of New York) avec les Pogues.

Jesse James fait référence aux raids du gang James-Younger, dont les membres comprenaient Jesse et Frank James, Charly et Robert Ford et Cole Younger.

And the Band Played Waltzing Matilda a été écrit par le chanteur folk australien Eric Bogle. La version des Pogues est probablement la plus connue.

Le titre de l’album est tiré d’une citation de Winston Churchill, alors Premier Lord de l’Amirauté et plus tard Premier ministre britannique : « Ne me parlez pas de tradition de la marine. Ce n’est que du rhum, de la sodomie et du fouet ». Selon Shane MacGowan, le titre a été suggéré par le batteur Andrew Ranken. La couverture est basée sur le tableau Le Radeau de la Méduse du peintre français Théodore Géricault, les visages des membres du groupe remplaçant ceux des hommes sur le radeau.

L’album des Pogues Rum, Sodomy, and the Lash, 1985, Stiff Records.

J’ai assisté à un concert des Pogues, il y a bien longtemps. Shane MacGowan n’était plus que l’ombre de lui-même. Perdu sur scène, il a fallu le tourner vers le public avec son verre de gin à la main pour qu’il puisse assurer son récital.

©JPS2023

[ACCUEIL]

Pour en savoir plus : Shane MacGowan — Wikipédia (wikipedia.org)